Voir la circulaire

Plein air

Notre collaborateur Éric Deschamps présente un nouveau cervidé!

Le Caribou des Bois de la Gaspésie (écotype montagnard). « Rares sont les images des caribous de la Gaspésie, alors je vous invite à partager cette photo »

Je vous présente un nouveau cervidé ce matin : le Caribou des Bois de la Gaspésie (écotype montagnard). Il s’agit de la seule population au sud du Fleuve Saint-Laurent. J’ai pris cette photo hier en fin de journée à environ 940m d’altitude.

Ils étaient cinq à se tenir sur la crête. C’était fascinant des les voir se nourrir des lichens arboricoles. J’ai pu également les observer en train de faire des trous dans la neige. Sans doute afin de libérer le lichen terricole de la neige.

À noter que chez ce cervidé, les mâles perdent leur panache peu après le rut en automne, alors que les femelles le garde jusqu’au printemps environ (oui oui les femelles ont un panache chez le caribou).

Estimé à environ 230 individus en 2007, cet espèce a été déclaré en voie de disparition par le COSEPAC. Aujourd’hui, le cheptel est estimé à environ 75 individus. C’est un sujet très très très « chaud » présentement ici et je commence à peine à apprendre à connaître ces animaux, donc je ne me pencherai pas sur le sujet pour le moment.

Voici une de mes dernières photos prises lors de ma rencontre avec un petit groupe de caribou des bois de la Gaspésie. Lorsque je les ai aperçu, ils étaient en train de « piocher » par terre à la recherche de nourriture. C’était magnifique de les voir à l’oeuvre sur le sommet de la montagne.

Je ne connais pas encore le comportement et la personnalité des caribous, donc je me devais de garder mes distances pour ne pas stresser le groupe.

Au même titre qu’avec les orignaux, on doit respecter ces animaux. De la sorte, nous pourrons agir en tant que témoin et non acteur. Ils se sont finalement couchés devant moi après une trentaine de minutes. J’aurais pu rester quelques heures encore, mais je me sentais déjà très privilégié d’avoir pu les observer, alors je suis parti en les remerciant.

Bonne journée, Éric Deschamps